On trouve plusieurs façons de disposer les rimes dans la Poésie française:

rimes
continues

AAAA
Roland frappe sur une pierre bise
Il en abat plus que je ne sais vous dire
L'épée grince, elle n'éclate ni ne brise
Vers le ciel en haut, elle rebondit.
(Chanson de Roland)
rimes
plates
AABB
Faire un travail exquis, plein de crainte et de charme,
Faire une perle d’une larme:
Du poète ici-bas voilà la passion,
Voilà son bien, sa vie et son ambition.
(A.de Musset)
rimes
croisées
ABAB
C’est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D’argent; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.
(A. Rimbaud)
rimes
embrassées
ABBA
Je suis venu calme orphelin,
Riche de mes seuls yeux tranquilles,
Vers les hommes des grandes villes:
Ils ne m’ont pas trouvé malin.
(P. Verlaine)
rimes
redoublées
AAABBB
Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux
(L.Aragon)
rimes
mêlées
ordre indéterminé

Un rat des plus petits voyait un éléphant
Des plus gros, et raillait le marcher un peu lent
De la bête de haut parage
Qui marchait à grand équipage.
Sur l'animal à triple étage,
Une sultane de renom,
Son chien son chat et sa guenon,
Son perroquet, sa vieille et toute sa maison
S'en allait en pélerinage.
(J. de La Fontaine)

 

 Data ultima modifica: domenica 08 gennaio 2017                                                  Copyright ©  Did@tticanda  2001                Engineered and powered by Stefano Maria Demuro